5/ Bilan Enfance

Bilan Enfance Projet 2015/2018 

    Le centre social avait identifié deux chantiers prioritaires : la réforme des rythmes scolaires et le rapprochement entre le fonctionnement de l’ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) géré par le centre social et l’ALM (Accueil de Loisirs Maternels) géré par l’association Galipette.

    Concernant la question des rythmes scolaires, il s’agissait en 2014 d’accompagner les communes dans la mise en place plus spécifiquement des TAP (Temps d’Accueil Périscolaire). Très rapidement la ville s’est emparée de cette question et a créé un premier poste pour la mise en place de la réforme. Par la suite, elle a créé un poste de coordination enfance jeunesse. C’est dans ce contexte que le poste de directeur qui était mis à disposition du centre social à temps plein a été redéfini avec deux jours sur cette nouvelle mission et trois jours sur le centre social. Cela a nécessité la création d’un poste de directeur adjoint sur deux journées par semaine. En conséquence, le centre social s’est entièrement retiré de ce rôle d’accompagnement de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires.

Dans un autre domaine, le fonctionnement de l’ALSH a du s’adapter tout au long de ces 4 ans à plusieurs événements.

– Début 2014, la commune a construit un nouveau bâtiment (suite à un incendie) pour accueillir l’ALSH et l’ALM sous un même toit. Les conditions d’accueil ont été améliorées avec un lieu plus fonctionnel et l’accès à un grand espace vert en extérieur.

– la réforme des rythmes scolaires a nécessité de revoir le fonctionnement pour s’adapter aux enfants qui avaient classe le mercredi matin.

– Arrêt de la navette de l’été faute de financement– puis reprise plus restreinte, uniquement pour le secteur de Clefs – Fougeré – St Quentin lès Beaurepaire suite à une demande formulée par des parents.

– Augmentation de l’amplitude d’ouverture identique aux horaires de garderie d’école, harmonisation des horaires de péri-centre (tps dit de garderie) et de journée forfaitaire en 2015.

– Harmonisation de la tarification de ces deux services en 2017.

Ce dernier point a fait l’objet d’un travail de concertation entre les deux structures. L’enjeu était de favoriser pour les familles le passage d’une structure à l’autre. La question des tarifs est un premier point qui a été uniformisé. Les familles ont maintenant des tarifs identiques avec un même fonctionnement basé sur les quotients familiaux.