3/ Bilan Jeunesse

Bilan  Jeunesse 2015/2018

Après une période de flottement due aux départs successifs de deux animateurs jeunesse, la situation s’est stabilisée depuis début 2016 avec l’embauche de Mathilde.

Le projet développé concerne principalement les + de 14 ans même si les plus jeunes restent très demandeurs. Leur prise en compte, envisagé dans le projet de centre social, nécessitait de surmonter des obstacles réglementaires aujourd’hui partiellement résolus. D’une part, la municipalité a validé la création d’un nouveau foyer (qui a été ouvert en début d’année 2018) avec plus de places pour accueillir les plus jeunes et, d’autre part, l’association cherche à recruter un deuxième animateur sur 20h pour développer des projets avec des 11-13 ans. Ce poste qui est nécessaire pour respecter la réglementation d’accueil de mineurs de – de 14 ans, n’est pas encore pourvu aujourd’hui. De plus il a un caractère expérimental sur 6 mois avec la nécessité de trouver des financements pérennes si le bilan est positif.

En attendant, on constate que la cohabitation se passe bien entre les 11- 25 ans qui fréquentent le pôle jeunesse même si les propositions ne répondent pas forcément à ce que souhaitent les familles. Pour les plus jeunes, certains parents sont en attente d’un programme d’animation « clefs en main » alors que le projet vise plutôt à accompagner des projets de jeunes avec une forte responsabilisation. L’enjeu est de pouvoir prendre en compte les demandes des familles tout en visant la recherche d’autonomie pour les jeunes alors même qu’ils sont en demande d’activités et d’animateurs « référents ». En pratique cette démarche a permis de développer de nombreux projets dont certains qui encouragent l’ouverture culturelle (voir portraits de bénévoles : projet Manga et projet musique « Listen to this »).

Le projet vise également à valoriser l’engagement des jeunes et le lien aux autres publics. Des jeunes se sont impliqués dans plusieurs actions : présentation de tours de magie lors d’une animation « Caravane », participation à une soirée « Sac à jeux » avec des familles, vente de crêpes et animation d’ateliers maquillage dans le cadre du carnaval, gestion du bar de la piscine l’été pour réaliser un autofinancement, implication dans l’organisation d’un concert organisé par les Restos du Cœur…Par exemple, un groupe de jeunes a souhaité partir avec des familles qui organisaient une sortie au Futuroscope. Ils ont participé à des temps de préparation communs et ont réalisé des autofinancements avec les familles.

Le public qui fréquente le foyer des jeunes est plutôt issu de milieux en fragilité sociale avec beaucoup de précarité dans les familles et des difficultés scolaires rencontrées par les jeunes eux-mêmes. Il est important de signaler que le public accueilli est plutôt volontaire avec des jeunes qui ont des envies de faire, qui s’investissent, qui sont prêts à se mobiliser (autofinancement) avec une capacité à se mettre en mouvement collectivement. Il existe une réelle bienveillance des « anciens » pour accueillir les nouveaux arrivants. L’autonomie se retrouve dans la capacité du groupe à s’autoréguler entre les anciens et les plus jeunes avec une transmission des usages, ce qui est responsabilisant. Cette dynamique est rendue possible par l’animatrice qui met en place une pédagogie visant l’autonomie. Par exemple, les règles de fonctionnement sont définies avec les jeunes ce qui les incitent à mieux les respecter.

En conclusion, on peut dire que le pôle jeunesse s’est bien développé depuis 2 ans avec de nombreux jeunes impliqués. L’ouverture du nouveau foyer devrait accentuer cette dynamique avec l’enjeu de pérenniser un nouveau poste d’animateur permettant de prendre en compte les 11- 13 ans. On pourrait alors développer le lien avec les familles dont les enfants les plus âgés fréquentent l’accueil de loisirs pour favoriser leur passage d’une structure à l’autre.