Centre Social

Prenons soin de nos parents, de nos anciens.

Beaucoup de gens ont souffert de l’isolement pendant la période de confinement. Certes, une partie de la population a pu s’accommoder en utilisant des logiciels de visioconférence et services en lignes. Mais ceux qui ont le plus souffert de l’isolement sont aussi les plus démunis face aux outils informatiques. On pense en particulier, mais pas seulement, aux anciens.

La COVID-19 nous a pris au dépourvu et il semble qu’une deuxième vague épidémique se profile à l’automne. Il faut en tirer une leçon, se préparer à de nouveaux usages numériques pour conserver des liens, faire ses achats de nécessité en sécurité. C’est pourquoi le Cybercentre organise des ateliers pour apprendre à utiliser les outils de visioconférence, apprendre à les installer, les utiliser ou encore effectuer ses achats en ligne avant leur récupération en « Drive ».

Les seniors y sont bien sûr conviés. Mais si vos parents ou proches ne souhaitent pas sortir, le Cybercentre peut aussi vous aider à installer les logiciels, adaptés pour eux, et si nécessaire leur apporter une aide à distance.

  • Les ateliers « visio » sont prévus les jeudi 16 juillet ou jeudi 24 juillet de 10h à 12h ;
  • Les ateliers « commander à un Drive » le sont les jeudi 17 ou mardi 28 juillet de 10h à 12h.

CHAINES DE SOLIDARITE A L’ESPACE BAUGEOIS


Comment rester un centre social en période de confinement ? Comment continuer à fonctionner quand le cœur de métier repose sur l’accueil et lien social ?


1. Rester chez soi.

Le 1er service à rendre à la population c’est d’éviter la propagation du COVID 19. C’est pourquoi nous avons respecté à la lettre les consignes du confinement. Limiter au strict minimum les contacts physiques et l’utilisation des locaux publics.

Seuls, 2 services ont été maintenu.

2. Services prioritaires.

1. L’accueil de loisirs, qui reçoit les enfants des professionnels de santé et autres professions prioritaires.

2. La banque alimentaire, qui a repris ses activités le 03 Avril, après 2 semaines d’interruption (dues à l’arrêt des livraisons de produits.) La réouverture se fait avec des conditions sanitaires draconiennes.

Et pour le reste, on fait comment ?

Il n’existe pas de modèle de centre social virtuel. Il est bien normal que tout le monde soit d’abord un peu désemparé sur les réponses à apporter. Mais progressivement on tente, on expérimente des débuts de solutions. De ces 1ers balbutiements, sont nées les chaines de solidarité. Des chaînes virtuelles et pourtant bien réelles.

Il s’agit d’exercer une veille solidaire afin de vérifier que le confinement ne détruit pas les liens existants. Préserver les liens (même à distance). Prévenir les situations de détresse, de grande précarité, d’isolement.

En pratique :

  • Toutes les personnes qui ont téléphoné ou mailé au centre social ont été recontactées une par une et une réponse a été apportée à chaque demande ;
  • Les anima-teurs/-trices bénévoles et salarié du Cybercentre et du Repair Café ont repris contact avec les habitués ;
  • Les anima-teurs/-trices jeunesse gardent le lien avec les jeunes. Les jeunes des foyers font, eux aussi, le tour de leur réseau pour vérifier que personne ne reste isolé ;
  • Les membres de la commission aînés (clubs des aînés, …) ont été sollicités sur le même principe (Le CLIC par exemple avait déjà recontacté tous ses usagers !) ;
  • Des « accueillants » de la banque alimentaire relaient les informations relatives à la distribution, par téléphone et Facebook….

Il reste encore beaucoup à inventer pour faire face à une situation inédite, mais cette veille correspond bien au vivre ensemble solidaire qui nous réunit. Merci à tous ceux qui y contribuent.

Premier café des bonnes nouvelles !

Samedi 07 décembre s’est déroulé dans nos locaux le premier café des bonnes Nouvelles.

Baugé Solidarité Réfugiés, le Club de Amitié, le Foyer des Jeunes et le collectif COCCIBELLE ont présenté leurs actions devant une trentaine de personnes.

Beaucoup de satisfaction pour ce temps d’échange et de rencontres.

Le prochain Café des Bonnes nouvelles devrait se faire au Foyer des jeunes courant Mars 2020.

On vous tiendra au courant !